2021 09 10 : Boîte noire – film

Je me méfie des thrillers, puisqu’il faut ainsi les nommer currently, pour ne pas avoir l’air indécrottablement has been à l’happy hour, entre une table de joyeux spritzeux et un comptoir alignant de stricts moritoniens… Baste, moi j’en pince encore et toujours pour le film à suspense des temps où Hitchcock, Melville et Clouzot savaient nous mener nerveusement aux cinq dernières minutes.

Alors, les trois-quarts de la critique saluant ce film de Yann Gozlan comme un parfait exemple de thriller moi j’entrai dans la salle obscure avec la crainte d’une soirée perdue…

Alors que non ! C’était haletant !

L’histoire est inspirée de faits presque divers de l’actualité banale, je veux dire des accidents d’avion (pardon, des crash). Un aéroplane, venant de Dubaï va donc s’écraser dans les Alpes avec 300 personnes à bord.

Subséquemment Mathieu Vasseur (Pierre Niney), enquêteur du BEA, va devoir trancher entre les différentes hypothèses : erreur de pilotage ? défaillance technique ? terrorisme ? complot ?

Comme l’analyse minutieuse des boîtes noires ne fait qu’exacerber l’enchevêtrement des scénarios plausibles et des fausses pistes, Mathieu, obsessionnellement et même psychologiquement rigide, va mener en secret sa propre investigation en marge des procédures officielles, contrariant peut-être des puissances économiques redoutables et mettant en péril son union avec son épouse ambitieuse (Lou de Laâge).

Pierre Niney est époustouflant. La mise en scène est sans bavures, sophistiquée et oppressante, l’angoisse ne fait que croître, les révélations se succèdent… bref un superbe film à suspense et non un banal thriller.

10 septembre 2021