2018 01 15 : The big apparition !

Mes amis, mes disciples, mes frères, je vais vous faire une confidence, que dis-je une révélation : comme Saint Paul je crois avoir trouvé hier mon chemin de Damas. Bon, d’accord, il est hasardeux d’invoquer Damas actuellement ; même nimbé d’un esprit irénique et mystique, on passerait illico pour un forcené fanatique…

Alors disons que comme Paul Claudel j’ai trouvé mon pilier de Notre-Dame derrière lequel la Foi m’est venue !

Pourtant ce dimanche tout avait commencé très normalement : agnostique antique, ce n’est ni vers la cathédrale-basilique ni vers l’église Saint-Denys de l’Estrée que je me dirigeais, mais en direction du marché, à une allure nonchalamment vive et guillerette, dans l’air un peu piquant de ce matin ensoleillé. J’empruntai sans tergiverser la rue Gabriel Péri au bout de laquelle, presque au bout, se tient la halle marchande et tout le grouillement d’étals et d’éventaires qui l’environnent entre 9 h et 13 h.

Il était d’ailleurs près de 13 h quand, après avoir fait provision de fruits, légumes, poissons, et aussi de tracts distribués avec aménité par l’inusable Alain Krivine (qui lui ne s’est pas enrichi en politique notez-le), je passai, cabas en main, devant l’enseigne que voici :

Je m’apprêtais à l’ignorer superbement car, en quelques décennies de pérégrinations nécessitant des haltes roboratives, je ne fus mené qu’une fois une seule dans ce mauvais lieu de perdition, traquenard sournoisement ourdi par deux de mes filles qui voulaient me pousser à bout et qui y parvinrent tant la pitance était non seulement dégoulinante mais dégueulasse [1]

Et c’est là donc, au 62 de la rue de la République où s’étale impudemment une mangeoire franchisée à ce nom, que comme Saint Paul je tombai non pas de cheval, mais de mon haut et perdis l’équilibre et presque la vue au point d’y pénétrer délibérément de mon plein gré ‑ pas de mon libre gré habituel mais sous l’empire d’une insidieuse influence ‑ subjugué par une Force supérieure, hypnotisé par un Etre invisible, aimanté par un Magnétisme invincible. Il est midi. Je vois la porte ouverte. Il faut entrer. Mère de la mal bouffe, je ne viens pas prier.

.
Non seulement j’entrai mais comme en lévitation je me dirigeai droit au comptoir et commandai pour ma sustentation le plus gros, le plus gras, le plus grand des burgers, le double Beef BBQ, avec un plat de frites taille XXL nappées de bonne et criarde sauce affriolante.

Parachevant ma divagation je m’en fus sans frémir m’installer à une table tranquille, au fond à droite à côté des Houat aires et, une main tenant solidement le quadruple empilement viandard digne de mon ingestion, l’autre avidement crispée sur un gobelet plein d’une indéfinissable boisson… c’est alors que je Le vis !

A ma gauche, calme, rayonnant, éblouissant… Lui ! Lui qui ? Jésus voyons ! Dieu le Fils, Dieu junior, the Big God, que j’identifiai de suite car dans ma lointaine jeunesse il m’était arrivé de L’avaler en fast food eucharistique, mais en ce temps-là l’hostie était moins calorique que le satané Big Mac

Certes Il était vêtu plus noblement que moi. Certes Il s’était contenté de prendre un petit hamburger, végan bien sûr, sans garniture corpus christi et avec une sauce deo gratias light, très allégée en gratias.

Comme je sais vivre, je ne me précipitai pas à la demande d’un autographe d’autant que j’avais les doigts maculés de graisse et que mes frites commençaient à refroidir.

Mais j’eus la présence d’esprit, redoutant qu’ultérieurement vous ne me crussiez pas sur parole, et aussi pour river leurs quatre clous à ceux qui ne croient pas aux Cinq Plaies du Christ, de prendre une photo avec mon portable. Et donc la preuve incontestable, la voici :

On était, je le rappelle, dimanche, donc tous les commerçants de bon aloi étaient fermés.

J’attendis le lendemain pour me rendre chez mon marchand de soins, je veux dire mon docteur, afin de lui conter l’évènement, tremblant un peu qu’il ne m’oriente vers un psy patenté et athée. Mais pas du tout, il me délivra simplement une ordonnance pour l’oculiste que je n’ai pas vu (lui non plus) depuis au moins 6 ans…

15 janvier 2018

[1] Terme admis de plein droit dans la langue française, je le rappelle, par l’autorité incontestable du prix Nobel J.M.G Le Clézio…