2014 07 22 : L’antisionisme est le nouvel habit de l’antisémitisme ?

J’entendais hier Roger Cukierman président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) sur RFI : « L’antisionisme est le nouvel habit de l’antisémitisme ».

Eh bien non, M. Cukierman, on peut être antisioniste sans être antisémite, je suis l’un de ceux-là.

Qu’il y ait dans des manifs un mélange infect de défenseurs des palestiniens et d’antisémites, c’est incontestable puisque des témoins le rapportent. Mais dans quelles proportions ? Et l’amalgame est de toute façon un argument malhonnête. D’ailleurs nombre de défenseurs sensés des palestiniens (dont je suis) n’ont pas participé à l’une de ces manifs pour ne pas se trouver en compagnie indésirable.

YitzchakRabinPour paraphraser le grand Jean-Paul Sartre, je dis et dirai toujours qu’un antisémite est un chien. Chaque fois qu’Israël a été réellement menacé, j’ai manifesté dans la rue en solidarité. La première fois c’était en juin 1967, j’avais 17 ans… Mais je suis consterné par la politique des dirigeants Israéliens qui s’est aggravée depuis l’assassinat de Yitzhak Rabin.

Il apparaît, d’après les communiqués du ministre de l’intérieur (qu’on ne peut soupçonner d’hostilité envers Israël), que sur les 6 casseurs majeurs interpellés hier, 5 étaient « connus des services de polices », donc ce n’étaient ni des défenseurs des palestiniens ni des antisémites d’opinion, mais purement et simplement des voyous qui venaient là pour profiter de l’occasion (comme on en voit dans chaque manif sans service d’ordre aguerri : celles de lycéens ou étudiants par exemple).

Oui, j’entends parfois, dans la commune où je réside, des jeunes exprimer leur haine des « Juifs », ce qui blesse évidemment mon oreille éduquée dans le souvenir de l’extermination, dans le dégoût de l’antisémitisme qui se murmurait encore après-guerre (y compris, oui, dans les milieux catholiques !) et qui ai encore en mémoire les accusations venimeuses dont les Cukierman d’alors accablaient le général de Gaulle qui avait osé critiquer Israël…

Mais c’est Israël lui-même qui entretient la confusion entre Juif et Israélien… Donc on peut penser que nombre de ces jeunes, qui plus est incultes politiquement, en insultant les « Juifs », expriment en fait leur détestation d’Israël (ceux qui attaquent des lieux juifs, c’est évidemment autre chose, des voyous je l’ai dit).

M. Roger Cukierman, vous devriez peser vos mots ; or au contraire par votre extrémisme idéologique, vos excès de langage, votre confusion stupide (ou alors malhonnête) entre antisioniste et antisémite, vous contribuez à la persistance de la lèpre raciste.

 22 juillet 2014