2018 04 19 : Ah que ! L’astuce elle est bonne !!

Emmanuel Macron, lors de son combat de catch avec Plenel-Bourdin dimanche dernier, a indiqué que créer une 2ème « journée de solidarité » (pour les nuls : ancien jour de congé devenant travaillé) était une idée à creuser.

Effectivement : car si le produit (2,4 Mds €) de la 1ère journée de solidarité imaginée en 2004 par Raffarin est reversé à l’Etat par les employeurs, ce n’est officiellement ni un impôt ni une taxe… donc le Président peut continuer d’affirmer qu’il n’y aura pas d’impôts nouveaux. Grosse ruse, colossale finesse !

Pourquoi alors s’en priver, puisque tant de problèmes graves exigent rapidement une solvabilité. Voici mes propositions-suggestions (libres de droits) :

journée de solidarité abeilles : il faut sauver les ruches, leurs ouvrières comme leurs reines et leur pollinisation et sans politisation SVP ! Faites-en votre miel…

.

.

.

journée de solidarité bistrots : ils étaient 200 000 avant mai 68 ils ne sont plus que 35 000 (encore un ravage du gauchisme !) or l’extinction de ces lieux où l’on pouvait inoffensivement déblatérer sur le Pouvoir menace la Paix sociale, car les piliers de bars désemparés revêtent casques et blousons noirs et s’en vont tout casser dans la rue.

.

journée de solidarité Jean-Pierre Elkabbach : ce journaliste prestigieux a animé les JT de la Une, de la Deux, de France Inter ; sous Mitterrand il échoua à Europe 1 puis à la Cinq. Vous ne l’avez pas su, mais sa dernière émission Bibliothèque Médicis sur LCP vient de lui être retirée et il est clodo à CNews de Bolloré, qui est tout sauf un média honorable. Pour créer un canal à sa dimension il faudrait 2,4 Mds €, donc pile-poil une journée de solidarité !

journée de solidarité hôpitaux de proximité : il n’en restera bientôt plus alors soyez généreux ; pas question d’exiger de vous un sacrifice pour les CHU car là il faudrait 10, 20, 30 journées de solidarité… Non, juste un petit geste pour les 240 hôpitaux locaux qui souffrent dans nos campagnes.  Mazette, 10 M € chacun !

journée de solidarité Monsanto : à propos de campagnes, et puisque nos agriculteurs rechignent à abandonner le glyphosate par crainte de voir leur revenu modique s’effondrer, 2,4 Mds € partagés entre les 400 000 exploitations concernées, cela leur ferait déjà une aide de 500 € par mois.

.

journée de solidarité Mon Banquier : car le mien comme le vôtre a augmenté ses frais de tenue de compte, 210 € par an en moyenne contre 97 € en 2008, soit 9 % par an malgré la dématérialisation monétique et la diminution subséquente des effectifs ! Allez, un petit geste : 2,4 Mds € partagés entre les 45 millions de titulaires d’un compte bancaire, cela leur ferait un bonus de 53 € par an.

.

journée de solidarité religions : le Président veut restaurer le lien avec le catholicisme et bien entendu avec les autres religions également : mais le denier du Culte rapporte peu tandis que le prix du vin de messe explose ; les mosquées ne se construisent pas faute d’investisseurs respectueux de nos lois laïques. 2,4 Mds € partagés entre les 52 000 édifices de culte, cela ferait 46 000 € tombant du ciel sur chaque lieu de prières.

In fine, sept nouvelles journées de solidarité ajoutées aux deux existantes ou en gestation, cela n’en ferait que neuf, alors que, fainéants de salariés, vous bénéficiez en moyenne de dix jours de RTT par an. Donc cela n’amputera même pas vos cinq semaines de congés payés !

Et ne soyez pas envieux : les retraités participeront automatiquement via la CASA. Les professions libérales et indépendantes y échapperont, mais elles vont sans doute vouloir contribuer volontairement.

PS : Je viens d’apprendre que le Premier Ministre me propose un poste de Conseiller technique à la Carabistouille

19 avril 2018