2013 12 28 : Vingt-Trois ? Chapeau !

Rassurez-vous amies, amis : je ne vais pas vitupérer ici contre une retraite-chapeau à 23 millions d’euros que tel ou tel chevalier d’industrie ou de la finance se serait fait octroyer pour prix de ses mauvais et déloyaux services à son entreprise et à la France… Il est des conversations qui salissent les lèvres et l’esprit, même à voix murmurée, et nous sommes en période de fêtes…

Non, le chapeau dont je veux vous causer, en levant le mien bien haut, si j’en avais un, c’est celui d’un cardinal ; et pourtant il n’est pas dans mes habitudes d’encenser la pourpre des éminences : sans leur chercher de crosses je n’incline pas pour autant à leur baiser l’anneau.

Monseigneur Vingt-TroisOui mais, voilà, des surprises, parfois on en éprouve et même de bonnes ! Ainsi le 21 décembre, sur i-télé, Claude Askolovitch recevait Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris.

Finie la langue de bois de ses prédécesseurs : « Il y a longtemps que la France n’est plus un pays chrétien la frénésie de consommation masque une angoisse. Il y a une méfiance, une peur de l’étranger, qui n’est pas forcément une haine, mais qui vient de cette angoisse justement. Cette incapacité à entrer en dialogue avec des gens différents de nous aboutit à une société de l’interdit : chacun se protège en interdisant à l’autre d’exprimer ce qu’il est. Les Roms sont des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards et même s’ils sont hors-la-loi ils ne sont pas sans droits. Si on les traite comme s’ils étaient sans droits, ce n’est pas honorable pour la patrie des Droits de l’Homme. »

La militante Femen qui le 20 décembre s’est dénudée dans l’église de la Madeleine ? « Je n’en parle pas parce que l’objectif c’est qu’on en parle ».

En trois minutes, de belles paroles fortes et claires !

28 décembre 2013