2022 04 18 : Légalisation de l’euthanasie : l’interminable déni de liberté

  • Emmanuel Macron s’est engagé le 17 mars lors de sa conférence de presse aux Docks d’Aubervilliers, sans préciser sa propre position :

« à soumettre le sujet à une convention citoyenne. Sur la base des conclusions de celle-ci, je soumettrai ou à la représentation nationale ou au peuple le choix d’aller au bout du chemin qui sera préconisé. »

  • Marine Le Pen, le 22 mars, a confirmé son opposition à cette liberté humaine (comme à bien d’autres d’ailleurs) :

« Je suis opposée à l’euthanasie et au suicide assisté. Je pense qu’il ne faut pas aller plus loin que la loi Leonetti mais qu’il faut en revanche développer les moyens accordés aux soins palliatifs. »

Elle veut ignorer les incohérences et esquives de la loi Leonetti et les limites des soins palliatifs, qui deviennent parfois de l’acharnement palliatif.

  • Le ministre de la santé, Olivier Véran, estime quand à lui : « Le débat mérite d’avoir lieu, ça ne fait aucun doute mais il a besoin de temps. »

Il feint d’ignorer (je dis il feint car en tant que praticien hospitalier il ne peut pas ignorer) :

– Que ce débat a lieu… depuis au moins 35 ans.

– Que les « autorités » médicales (Ordre, Académies, CCNE) et religieuses s’opposent farouchement à cette liberté voulue pourtant par 90% des Français.

– Que les trois derniers Présidents : Sarkozy, Hollande et Macron I, ont esquivé, botté en touche, nommé commissions sur commissions… car ils avaient visiblement « besoin de temps » pour ne rien faire. Peut-on apporter du crédit à l’engagement de Macron II ?

– Que de nombreux pays d’Europe (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Espagne, Suisse, Autriche) ont inscrit ce droit dans la loi, sans qu’on relève dérives ou abus. D’autres ont engagé sa légalisation (Portugal, Italie, Allemagne). Mais pas le pays des « Droits de l’Homme » !

Pour tout savoir sur ce refus de liberté ultime que l’on oppose aux Français depuis 30 ans, lisez, faites lire, partagez le livre remarquable et limpide du Dr Denis LABAYLE :

LE MEDECIN, LA LIBERTE ET LA MORT – Pour le droit de choisir sa fin de vie

18 avril 2022