Livre : La pédagogie à visage humain – la méthode Feuerstein – 2006

Génial ou pas ?

Reuven Feuerstein est ce pédagogue israélien qui a travaillé à récupérer les enfants bouleversés par la Deuxième Guerre mondiale lors de la création de l’Etat d’Israël. Il s’est occupé d’enfants juifs européens et nord-africains rescapés de la shoah. Soumis à des tests psychométriques, ces enfants obtenaient des résultats qui dénotaient un retard intellectuel de 3 à 6 ans par rapport à la norme. Feuerstein s’est aperçu que si les tests pouvaient rendre compte des connaissances de l’enfant, ils ne permettaient pas pour autant de mesurer leur capacité d’apprentissage. Il importait donc avant tout de débloquer le processus intellectuel et émotionnel permettant aux enfants et aux adolescents d’acquérir des connaissances.

À travers des milliers de patients, le Pr Feuerstein. a acquis la conviction qu’il était possible d’apprendre à apprendre, et ce d’une manière continue. Son programme d’enrichissement instrumental consiste donc à créer chez tous ceux qui présentent un immobilisme intellectuel les conditions physiologiques et psychologiques leur permettant de faire face de manière autonome aux différents événements auxquels ils seront confrontés.

Plus largement, la pédagogie de Feuerstein est une pédagogie de la médiation. Elle permet de faire le tour des problèmes pédagogiques, de mettre des mots sur des choses implicitement connues pour devenir mieux armé. En prônant une pédagogie généreuse, active et modifiante, Feuerstein nous invite à quitter des attitudes qui ont trop souvent été chez nous passives et acceptantes. Bref une pédagogie à visage humain…

Que pouvons-nous en tirer ? Quelles indications permet-elle de donner à une réflexion théorique sur la pédagogie et la transmission de connaissances ?

L’évolution fulgurante des mutations scientifiques et technologiques et des modes de production nécessite pour tout un chacun une adaptation permanente. La formation continue, en favorisant l’actualisation des connaissances, en facilitant leur conversion, représente un des vecteurs de changement. Il ne s’agit pas de former des individus en fonction des besoins immédiats, rapidement obsolètes, mais d’anticiper les capacités dont les salariés ont besoin. De ce point de vue, la méthode Feuerstein est certainement féconde. Ce programme d’enrichissement instrumental a pour but de faire bénéficier les sujets, quel que soit leur âge, d’une expérience d’apprentissage médiatisé.

Comment ne pas s’associer au pari qui préside à l’initiative du Pr Feuerstein : Toute personne est capable de changement quels que soient son âge, son handicap et la gravité de son handicap. Cette théorie du changement et de l’apprentissage par médiation s’appuie sur deux applications pratiques : la méthode d’évaluation dynamique du potentiel d’apprentissage, et le programme d’enrichissement instrumental.

Un livre qui semble concerner a priori les enseignants, professionnels, éducateurs… Sauf que visant explicitement à redonner des outils à tous ceux qui sont atteints ou menacés d’immobilisme intellectuel, il méritera donc d’être lu, plus ou moins, par chacun d’entre nous !

Reuven FEUERSTEIN & Antoine SPIRE
février 2006 – 112 pages – 15 €
Editions Le Bord de l’Eau – B.P. 61 – 33360 LATRESNE
www.editionsbdl.com
[email protected]