2015 11 03 : Olivier Larronde, le Rimbaud du XXe siècle

Larronde (Olivier) - Les barricades mystérieusesIl y a quelques jours, j’ai lu sur un site Internet qu’on voulait bien honorer de temps à autre la mémoire d’Olivier LARRONDE (1927-1965).

Cela m’a un peu consolé de l’oubli, pas si noir que ça donc, où je croyais qu’il était tombé.

Olivier Larronde apparaît certes sur une page Wikipédia, mais courte et gâtée de quelques erreurs.

Heureusement quatre autres pages web bien plus intéressantes lui sont dédiées :

Pourtant dans les années 45-65, Olivier Larronde fut une figure connue dans le monde des lettres et même célèbre à Saint-Germain-des-Prés, dans l’entourage de Jean Cocteau, d’Alberto Giacometti et de Jean Genet ; mais il échoua ensuite au purgatoire des poètes considérés comme mineurs.

Larronde (Olivier) - L'arbre à lettresAlors que c’est pourtant un astre de première grandeur dans ce XXe siècle où le firmament poétique ne scintille pas beaucoup.

Moi je l’ai lu par hasard : j’ai vécu dix ans à proximité de Saint-Leu-la-Forêt ; et à côté de la perception, où il m’arrivait quelquefois de me rendre (en rasant les murs !), je me suis garé un jour de 1987 dans une rue « Olivier Larronde, poète », car c’est dans cette petite ville du Val d’Oise qu’il avait passé son enfance. J’ai donc noté ce nom et quelque temps plus tard j’ai trouvé ses ouvrages dans une bonne librairie…

Larronde (Olivier) - Rien voilà l'ordreEn parler est bien difficile, en tout cas je ne saurais, sauf à multiplier les citations littérales ; finalement pour l’aimer il n’est qu’une option : lire ses vers. Cela ne vous prendra pas plus de trois soirées, puisqu’il ne fut édité de lui que trois recueils : Les Barricades mystérieuses en 1946, Rien voilà l’ordre en 1959 et L’Arbre à lettres en 1966, après sa mort.

Ses Œuvres poétiques complètes ont été publiées par les éditions Le Promeneur en 2002.

Ces ouvrages sont désormais indisponibles en librairie et très rares chez les bouquinistes.

3 novembre 2015