Revue : Le débat n° 174 – Quand la médecine engendre des handicapés

Une nouvelle Némésis médicale

Le Debat n°174Il n’est pas besoin de présenter la revue Le débat, qui depuis sa création en 1980 offre, sous la direction de Pierre Nora et de Marcel Gauchet, un bel espace d’analyse et de discussion ouvert à toutes les réflexions qui permettent de mieux comprendre les évolutions du monde contemporain.

Dans le n° 174 mars-avril 2013, Le débat propose un article d’Anne-Laure Boch, que nombre de nos lecteurs connaissent et ils ne seront donc pas surpris lorsque nous dirons qu’il s’agit d’une des réflexions les plus lucides et profondes que nous ayons lues sur le sujet du handicap depuis une dizaine d’années. Il est extrêmement difficile de résumer dans le cadre de cette note brève un propos aussi dense et une analyse aussi serrée. Nous nous contenterons donc de citer quelques phrases de la conclusion de l’article :

« Moi qui, en tant que médecin, suis opposée à l’euthanasie et au suicide médicalement assisté… je déchiffre dans la croissance des opinions favorables à la légalisation une immense critique contre le pouvoir médical. Et une critique pas totalement injustifiée, malheureusement ! … Aux médecins de balayer devant leur porte s’ils veulent enrayer cette évolution. Et balayer devant leur porte, ce n’est pas seulement créer des structures pour décharger les familles du soin des malades — y compris des services de soins palliatifs. C’est aussi limiter la médicalisa­tion à outrance des situations qui mènent au handicap lourd. Tant que l’on réanimera coûte que coûte les prématurés de huit cents grammes, que l’on vaccinera contre la grippe les nonagé­naires déments, il ne faudra pas s’étonner que l’opinion considère l’euthanasie comme sa seule planche de salut. »

Anne-Laure Boch est neurochirurgien des hôpitaux (Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière). Elle a notamment publié Médecine technique, médecine tragique, Le tragique, sens et destin de la médecine moderne (Seli Arsan, 2009).

Le débat n° 174 mars-avril 2013
192 pages – 18,50 € – abonnement annuel 70,50 €
Éditions Gallimard 
5, rue Gaston-Gallimard 75328 Paris cedex 07
http://le-debat.gallimard.fr