Livre : Traité de bioéthique – Vers une nouvelle utopie civilisatrice ?

Des questions ouvertes

La société technoscientifique affranchit l’homme de ses limites tout en le confrontant aux conséquences globales de ses actes. La formidable révolution du vivant réagit ainsi sur nos valeurs et nos institutions, mettant à l’épreuve leur capacité à maintenir le lien social. La bioéthique est-elle plus qu’un pragmatisme inventé pour « encadrer » les errements d’une technique espérée et redoutée à la fois ? Est-elle un phénomène global, une nouvelle vision du monde, utopie civilisatrice ou, à l’inverse, une pure mystification sociale ?

Mobilisant son expérience et sa connaissance de la complexité du phénomène social qu’est la bioéthique, l’auteur en analyse et interroge avec rigueur les caractéristiques. Il en cerne les fondements : de quelles sources la bioéthique dispose-t-elle pour nouer le débat de toute une société ? Peut-elle, par sa méthode, son langage, ses acteurs, être à la base d’une nouvelle dialectique autour des enjeux posés par la technoscience ? Quelle est l’ambition sociopolitique de la bioéthique ? Nous offre-t-elle une nouvelle vision du pouvoir ? Quelle société construit-elle ? Une société du risque où la technique refonde le droit et l’anthropologie ? Une société chaotique qui n’est plus capable de se reconnaître dans ses valeurs et ses institutions ? Peut-on espérer que la bioéthique nous aide à approfondir notre sens de la responsabilité au profit des plus vulnérables, des générations futures et du respect de la biodiversité ? En ce sens, la globalisation bioéthique, qui met en avant une dynamique d’intérêts contradictoires, serait aussi une chance pour l’homme.

Par la nature et la qualité de son analyse, l’ouvrage constitue un véritable traité de bioéthique fondamentale qui permet d’évaluer l’impact de la technoscience sur le droit et l’organisation sociale.

Magistrat, Christian Byk s’intéresse depuis les années 1980 à la bioéthique et à sa dimension normative et institutionnelle. Conseiller du secrétaire général du Conseil de l’Europe, il a élaboré le projet initial de Convention européenne sur la biomédecine et les droits de l’homme et participé à l’élaboration par l’Unesco de la Déclaration universelle sur la bioéthique. ll dirige l’Association internationale droit, éthique et science et le Journal international de bioéthique.

Christian Byk
octobre 2011 – 342 pages – 50 €
Les Études Hospitalières
253-255 cours du Maréchal-Gallieni
33000 BORDEAUX
www.leh.fr